Harold Rhéaume, chorégraphe

1014746_10151731074593933_926991996_o2

Force vive du milieu artistique de Québec, Harold Rhéaume a bâti depuis ses débuts au Groupe de la Place Royale en 1989 une œuvre prolifique, accessible et authentique. Instinctif, ce passionné de Fred Astaire propose une danse concrète, expressive, d’une grande sensibilité. Une danse d’auteur, théâtrale et esthétique qui a charmé tant à travers le Québec qu’au Canada, en France, en Belgique, en Écosse et aux États-Unis.

Diplômé en danse de l’École de danse de Québec, il joint les rangs du prestigieux Groupe de la Place Royale à Ottawa où il apprendra son métier de chorégraphe tout en y interprétant le travail de plusieurs chorégraphes de renoms. Après cinq années À Ottawa, en 1994, il migre vers Montréal pour y travailler à titre d’interprète et de chorégraphe. Il y dansera pendant sept années les œuvres de : Danièle Desnoyers, Louise Bédard, Hélène Blackburn, Estelle Clareton, Sarah Bild, Daniel Soulières et Isabelle VanGrimde. Parallèlement à son métier d’interprète, il peaufine son propre langage chorégraphique à travers ses créations personnelles : FATRAS, SES PROPRES AILES, HYBRIDE, TROÏKA, PICTURE SHOW 1 et 2, LES 10 COMMANDEMENTS, ÉPITAPHE qui seront respectivement présentées à Tangente, L’Agora de la danse, Danse Cité et la Place des Arts.

En 2000, il revient vers sa ville natale pour y fonder sa compagnie Le fils d’Adrien danse nommée à la mémoire de son père. Au sein de la compagnie, il développe trois créneaux distincts :
– Jeunesse (LES COUSINS, CLASH, F.U.L.L., ÉCLIPSE, VARIATIONS MÉCANIQUES, L’ÉVEIL (co-création avec Marie-Josée Bastien)
– Grand public (ÉCHO, MORTA, L’ÏLE AUX VALISES, C.O.R.R., NU, JUMEAUX (co-création avec Yvann Alexandre), FLUIDE)
– In situ (LE FIL DE L’HISTOIRE, JE ME SOUVIENS, MARCHE-MÉMOIRE-DANSE)

En 2010, FLUIDE fut présentée pour 3 représentations au Grand Théâtre de Québec, en coproduction avec La Rotonde, Le Grand Théâtre de Québec, L’Agora de la danse et le Festival Danse au Canada.

En 2003, Le fils d’Adrien danse devient la compagnie résidente de La Rotonde, Centre chorégraphique contemporain de Québec. Partenaire de tous les instants, ils développeront ensemble de nombreux projets structurants pour la communauté de la danse à Québec dont, La Maison pour la danse qui verra le jour à l’automne 2016.

La qualité du travail artistique du chorégraphe, ses initiatives et ses multiples talents ont été régulièrement soulignées au fil des années. En 1996 Le Conseil des Arts du Canada lui décerne le prix Jacqueline Lemieux soulignant le caractère prometteur, réfléchi et humain de son travail. Parmi ses nombreuses collaborations au théâtre, deux lui valent des nominations aux Masques : « Antigone » (de Brigitte Haentjens) en 2003 et « On achève bien les chevaux » (de Marie-Josée Bastien) en 2007. En 2008, c’est au tour du Conseil de la Culture de la Ville de Québec de lui remettre le prix du Développement Culturel.

Artiste polyvalent et impliqué, il est aussi enseignant, animateur, conférencier et conseiller artistique en plus de produire plusieurs chorégraphies pour : L’Opéra de Québec, Ex Machina, L’Orchestre symphonique de Québec, Le Théâtre du Trident, Le Théâtre de la Bordée, Le Théâtre Périscope, L’École de danse de Québec, L’École de danse contemporaine de Montréal, The School of dance, The York Dance Ensemble, Le Conservatoire d’Art dramatique de Québec, Machine de Cirque et Le Cirque du Soleil. En 2014-15, avec sa complice de longue date, l’auteure/comédienne/metteure en scène Marie-Josée Bastien, Il co-signe L’ÉVEIL, un spectacle aux frontières de la danse et du théâtre. L’ÉVEIL fut présenté en collaboration avec La Rotonde et le Théâtre du Périscope pour 12 représentations en septembre 2015 et partira en tournée au Québec et en France en 2016.